Japon, voyage au soleil levant, de Tokyo à Fukuoka

Kimono-Tokyo

こんにちは (kon’nitchiwa), 

Les vacances sont terminées depuis longtemps, le rythme effréné a recommencé et je ne sais pas vous mais j’ai qu’une idée c’est de repartir. En attendant je me remémore mon voyage au Japon de cet été ! 

Pour vous donner un petit aperçu, je suis partie un moi, découvrir le Japon, de Tokyo à Fukuoka. Pourquoi le Japon? Car une de mes tantes y habite depuis 5 ans et cela pour la 4ème fois et surement la dernière. Elle nous a accompagné la moitié du chemin. Puis en fin de parcours j’ai eu le plaisir de retrouver des amies japonaises, connues lors d’un séjour linguistique à Vancouver ! 

J’ai voulu retracer dans cet article les lieux indispensables à mes yeux lors d’un voyage entre Tokyo et Fukuoka ! 

1 / Tokyo et ses alentours

Pour cette première étape, une semaine à Tokyo est les villes alentour ne sont pas de trop. La ville de Tokyo est immense. Si vous souhaitez vraiment bien vous imprégner de la vie japonaise, c’est l’endroit à ne pas rater. 

A – Tokyo

Tokyo, la capitale du Japon, est une ville merveilleuse autant pour sa diversité d’atmosphères que sa grandeur. Dans cette ville si connectée, vous pouvez toujours trouver un lieu ou même tout un quartier spirituel. C’est quelque chose que j’ai très vite remarqué et apprécié. Cet équilibre entre les moments actifs avec le travail, les activités et les moments de méditations et de recueillement.

Hatchiko-Tokyo-Japon

À Tokyo, il ne faut pas rater la statue d’Hachiko. Ce fameux chien que nous les Occidentaux, connaissons à travers le film de Hatchi ! C’est un lieu très touristique, il est assez difficile de faire une photo à côté de la statue ! Juste à côté, ne manquez pas le carrefour de shibuya souvent repris dans des films et publicité. C’est l’intersection la plus fréquentée au monde. Et ne vous y trompez pas, ce n’est pas comme en France, où nous traversons à n’importe quel moment, que le feu soit vert ou soit rouge ! Au Japon la discipline est de rigueur (c’est très appréciable). Chacun attend que le feu soit vert. Nous pourrions nous croire comme sur la ligne de départ d’une course de formule 1 ! 

Pour continuer l’immersion un tour dans la rue Takeshita où se mêle pleins de petits commerce pour les jeunes, des boutiques de jeux mais surtout l’activité prisée des Japonais, les boutiques de photomatons appelés Purikura ! 

Ne vous méprenez, ce n’est pas les photomatons français. Ces photomatons vous permettent en un temps donné de décorer comme il vous plaît l’arrière-plan avec de la couleur, des dessins, des émoticônes… Les ados en sont fans  ! 

Rendez-vous dans le temps de Meiji-jingu, un temple magnifique qui vous mettra tout de suite dans l’atmosphère spirituelle du Japon et de vos 3 prochaines semaines (oui les temples il y en a partout, même où on ne les attend pas ! ) 

Meiji-jingu-Tokyo-Japon

Le 2ème jour, pour avoir une vue plus panoramique de Tokyo, rendez-vous au bureau du gouvernement de Tokyo (la Tour Montparnasse des français) où vous pourrez monter jusqu’à l’une des plateformes (40 étages) et ainsi découvrir toute l’envergure de Tokyo (c’est impressionnant) ! 

Tokyo-vue-panoramique

De là dirigez-vous vers le quartier d’Ueno, et surtout de son parc et continuez pour accéder au temple de Senso-ji, le temple le plus visité de Tokyo ! 

Le 3ème jour, dirigez-vous vers le Palais-royal, c’est un lieu qu’il ne faut pas rater même s’il est difficile de pouvoir réellement voir le temps derrière les remparts. Baladez-vous dans le parc.  

Palais-impérial-Tokyo

Étant logée par ma famille, je me suis laissée porter par ma tante qui habite là-bas depuis un long moment et par conséquent mon plus grand conseil est de vous laisser errer dans les rues de Tokyo ! 

Pour les fans de manga, beaucoup de rues sont dédiées à l’animation et le studio Ghibli a son propre musée à l’ouest de Tokyo. 

B – Nikko 

Cette ville à une heure de Tokyo est connue pour ses temples magnifiques inscrits au patrimoine de L’Unesco.

3-singes-Nikko

La seule recommandation sur cette ville est de se laisser emporter à travers les temples, l’atmosphère qui y règne et de s’arrêter devant les bâtiments pour découvrir toutes les subtilités des gravures telles que Sanjinko ou Shinkyusha ! 

Nikko-Sanjinko

C – Kamakura

À une heure de Tokyo, nous nous sommes rendues à Kamakura, ville proche de la mer.

Greatest-Buddha-Kamakura

Les principales “attractions” sont les temples. À ne pas manquer est le “grand Bouddha” une statue immense qu’il est impossible de manquer ainsi que le temple Jomyo-ji, son parc qui permet d’avoir une vue panoramique de la baie et de découvrir l’amour pour les Jizo !  

Jizo-Kamakura-Japon

D – Hakone

Lors d’un weekend, nous avons eu la chance de pouvoir nous immerger dans les montagnes et les majestueux paysages de la région de Tokyo. De loin nous avons pu admirer le mont Fuji qui était fermé à cette période. Cette région est très connue pour ses Onsen et il n’est pas rare de sentir une odeur d’oeuf pourri, signe d’eau très sulfureuse. 

Mont-Fudji-Japon

Ne manquez aussi le musée en plein air d’Hakone, si vous aimez les musées bien entendu, et terminez par une nuit dans un Ryokan, les hôtels traditionnels où vous dormez sur des tatamis et dont la particularité est que votre chambre passe d’une pièce à vivre / à manger à une chambre !

Chambre-Ryokan

C’est étonnant la première fois de quitter sa chambre pour se rendre au onsen (souvent intégrer dans l’hôtel) et de revenir dans une chambre totalement transformée en chambre à coucher ! (la première fois j’ai regardé à 2 fois que je ne m’étais pas trompée de pièce).

Chambre-ryokan

2/ Takayama

Après une semaine à Tokyo, nous avons pris le train pour nous diriger vers Takayama. Son charme m’a totalement conquise !

A – Takayama

 C’est une ville très calme, avec d’anciennes maisons au bord de la rivière. À votre arrivée, rendez-vous dans le quartier de Sanmachi-Suji à votre arrivée pour découvrir plein de petites boutiques principalement de saké (vous pouvez visiter une maison de distillerie).

Maison-saké-Takayama

Le lendemain, visiter les temples ainsi que les musées d’art folkloriques ainsi que celui des chars. Cette ville accueille chaque année un grand festival en octobre qui est la fierté des locaux ! 

Takayama-Temple

B – Shirakama-go (maisons de chaumes)

Avant de partir, réservez vous une journée pour vous rendre à Shirakama – go, où vous découvrirez toute une vallée de maison de chaume. Les villages sont inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco ! Visitez une de ses maisons et découvrez comment est réalisé le saké ! 

Shirakama - go-maison-chaume

Toutefois attention, prévoyez le repas et l’espèce car il y a peu de restaurants et la carte bleue passe rarement ! 

3/ Région du Kansai

La région du Kansai est connue principalement pour sa baie, ses retraites spirituelles au coeur de temples bouddhistes et la ville de Nara. 

A – ISE-Shima

1 – Ise – Jingu: Sanctuaire Shintoïste Impérial 

Pour ce sanctuaire, la particularité est qu’il soit reconstruit à l’identique tous les 20 ans avec les matières et les coutumes ancestrales. Pour y accéder il faut traverser un pont et passer sous un Torii qui est réalisé avec le bois de l’ancien sanctuaire. Tout le bois de l’ancien sanctuaire est ensuite envoyé dans le pays pour réparer les autres sanctuaires. Ils ne vont pas jeter du bois sacré ! En effet, après chaque reconstruction et avant la démolition du précédent, une cérémonie de transfert des esprits est réalisée. En ce qui concerne le réel sanctuaire principal, il est caché derrière des murs mais la balade dans le parc est magnifique ! 

Etant caché, les photos sont inexistantes mais en sortant, nous avons été subjugés par un groupe de chiens aveugles totalement habillés !

Chien-aveugles-japon

En repartant baladez-vous dans les rues de la ville où les restaurants, boutiques et autres le mêlent à l’infini.

2 – Futami: 

Pas très loin du centre d’Ise (<10 km) se trouve les fameux “rochers mariés” ou Meoto-Iwa qui caractérisent les divinités qui ont construit le Japon. C’est un lieu magnifique au bord de l’eau et qui vaut le détour. 

Rochers-mariés-futami

B – Péninsule de KII

1 – Koya-San: Retraite spirituelle

Koya-San est au sommet d’une montagne dont le seule accès est un funiculaire d’un autre temps ! En haut se trouvent des temples, des temples et des temples !! Au bout de cette allée de temples un gigantesque cimetière dont la traversée emmène vers un des sanctuaires les plus vénérés du Japon. Je vous avoue que la seule chose dont je me rappelle et cette enfilade de pierres tombales et shiso à travers la forêt. Ce qui m’a le plus marqué et c’est la principale raison de se rendre au Koya-san est l’immersion dans la vie moine. De nombreux temples proposent de pouvoir séjourner une nuit dans le temple (très moderne) avec repas végétaliens et cérémonie du matin (5h du matin) inclus. 

Cérémonie-matin-Koya-san

Je n’en avais pas encore parlé, mais cette expérience à la fois extraordinaire a aussi été agréable pour ses repas !

Diner-végétalien-Koya-san

En effet il est presque impossible encore aujourd’hui d’être végétarien ou végétalien au Japon surtout en tant que touriste ne pratiquant pas la langue japonaise ! Toutes les préparations, traditions culinaires sont à base des produits de la mer ou d’animaux terrestre. Même leur sel est de la peau de poisson séché ! En préparant votre voyage pensez à regarder des blogs ou des sites  ayant réalisé des articles. Téléchargez aussi Happy-cow qui référence l’ensemble des restaurants végé du monde.

2 – Kumano Kodo 

En redescendant dans la vallée il est important de visiter les villes du Kumano Kodo tel que Hongu et surtout le sanctuaire Shinto, Kumano Haytama Taisha. Il faut le mériter mais le résultat en vaut les efforts gravis ! Cet escalier, gravé à même la roche n’est pas accessible à tous (les marches sont très hautes), mais la vue et le petit sanctuaire posé sur un rocher sont pour moi, un des plus beaux paysages du Japon.  

Kumano-Kodo

C – NARA

Nara est une ville riche en histoire et est composée de 8 sites inscrits au patrimoine de l’unesco. C’est une ville à taille humaine qui permet de tout faire à pied et en une journée si on se lève tôt. La principale attraction est le temple Todai-ji qui abrite un bouddha géant !

Todai-ji-Nara-Japon

Le parc qui entoure le temple (Nara-Koen) est magnifique et c’est idéal pour se promener en compagnie des daims qui ont tendance à venir chercher d’un peu trop près ce que vous pourriez avoir à manger ! Enfin n’oubliez pas le centre-ville qui regorge de petites boutiques et de la friandise du coin, les shikano-fun (crottes de daim) des petits bonbons en chocolat. 

Daim-Japon

4 / Kyoto

Kyoto est l’ancienne capitale du Japon et reste le lieu très emblématique à visiter ! C’est aussi le lieu de l’art et surtout de toute l’histoire des geisha qui sont encore très présentes ! La ville se fait très bien à pied, en passant à travers les petites rues et les marchés ( marché de Nishiki).

Geisha-Kyoto

A – Fushimi-inari

Un de mes meilleurs souvenirs ! Cette montagne est jalonnée de torii de couleur rouge (vermillon). C’est le temple des Inari (renards). Ayez de bonnes chaussures car c’est une belle promenade à travers les petits temples qui jalonnent cette allée de Torii. En redescendant arrêtez-vous dans un petit café. Si cela n’est pas encore fait, dégustez de belles pâtisseries fourrées aux haricots rouges tout en appréciant la cérémonie du thé matcha ! 

Fushimi-inari-Kyoto

B – Le Palais impérial de Kyoto 

Ce palais encore utilisé pour les grandes cérémonies telles que l’intronisation du nouvel empereur. C’est majestueux et lors de journées très ensoleillé, le palais brille de mille feux. Tout autour se trouve un parc avec plusieurs explications sur les destructions et reconstructions du palais ! 

Palais-impérial-Kyoto

C – Château

Le château de Kyoto est très prisé, donc mieux vaut arriver dès l’ouverture ! C’est un château magnifique, derrière des remparts majestueux. Je recommande vivement de visiter le château ainsi que les jardins. C’est l’emblème de la dernière monarchie du pays. L’ingéniosité de créateur est remarquable avec ce parquet “rossignol” qui “chante” quand on marche dessus pour avertir si des intrus entrent ! 

Entrée-chateau-kyoto

5 / Ouest du Honshu

A – Hiroshima

Hiroshima est connue principalement pour son parc et son mémorial à la bombe d’Hiroshima. C’est un lieu emblématique et il est difficile de ne pas y aller. Néanmoins ce n’est pas le lieu que je retiendrais pour sa beauté, ni pour son atmosphère spirituelle comme j’ai pu le ressentir dans les villes précédentes. 

Hiroshima est aussi connue pour sa tradition culinaire, les Okonomiaki ! La pizza japonaise, fabriquée à base de choux blanc et d’une préparation de crêpe. Il est possible de l’agrémenter de avec différents ingrédients (légumes, nouilles, crustacés, viandes…). Enfin une sauce assez sucrée est ajoutée juste à la fin. Malheureusement je n’en ai pas trouvé de vegan !

Okonomiaki-Hiroshima

B – Miyajima

En restant logé dans notre AirBnB d’Hiroshima, nous avons visité l’île de Miyajima, inscrite au patrimoine de l’Unesco ! C’est une île magnifique. Je crois que c’est l’île où j’ai pris le plus de photo de tout mon voyage ! En premier, lors de notre arrivée, il est impossible de manquer le Torii dans l’eau (en fonction de la marée). C’est un gigantesque Torii rouge sur la plage.

Torii-Miyajima-Japon

Cette île est idéale pour une journée de randonnée à travers les temples, les shiso et les cervidés qui se baladent dans les rues.

Shiso-Miyajima-Japon

Attention toutefois, car ce sont de vrais voleurs ! ils n’ont pas peur des humains vus comme des distributeurs d’alimentation en mouvement (héhé) ! 

daims-miyajima-Japon

6 / Kuyshu 

Cette partie du Japon est très volcanique, par conséquent elle est principalement reconnue pour ses Onsen. Des piscines de sources d’eau chaude. C’est impressionnant le nombre de Onsen qu’il peut y avoir au mètre carré dans cette région. De véritables installations courent tout le long des villes pour détourner l’eau chaudes et alimenter les différents Onsen. Quand je dis eau chaude, c’est vraiment très chaud. Les femmes et les hommes sont séparés car nous nous baignons nus. Enfin baigner un vite dit. C’est plus nous nous immergions dans un bassin 2 mins, puis nous ressortons car c’est vraiment brûlant. J’étais admirative par les femmes qui restaient “des heures” ! 

Nous avons peu visité cette région. Nous avons principalement profité de mes amies japonaises. Elles nous ont emmené dans quelques endroits magnifiques, avec des Buddha posés dans la roche et dans d’autres temples. Enfin elles nous ont fait connaître un ryokan très, très traditionnel.

Diner-fukuoka

Nous avons eu encore une fois la démonstration de l’hospitalité japonaise. Quelque chose de jamais vu en France, même dans les grands hôtels ! Ils ne font pas que en sorte que vous ayez tout quand vous en avez besoin. Ils vous font vraiment “croire” que vous êtes un membre de la maison ! 

Diner-Fukuoka

Voilà que se termine mon magnifique voyage. Ce pays est magnifique, étonnant, en total parallèle (hautes technologies vs traditions ancestral) et dont la politesse, le respect sont incroyables ! J’avoue que en rentrant j’étais contente de pouvoir retrouver quelques gourmandises qui m’ont manqué. Pur n’en citer que deux je dirais nos petits cookies et les fruits (vus comme des cadeaux) !  

Si vous cherchez des idées de voyages en Asie, découvrez le road trip de Flora à travers le Vietnam !

+ posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *